Le prix de sa santé

Suite à de nombreuses demandes de réduction, de prix spéciaux, de baisse de prix pour les séances proposées, j’ai écris récemment sur Facebook un petit article concernant la prise en charge de sa propre santé.

Certaine personnes sont prêtes à dépenser des fortunes quant à leur plaisir matériel (smartphone, vêtements, baskets, parfums, voiture etc…) , mais dès qu’il s’agit d’un soin, de thérapie, ils demandent à ce que ce soit gratuit.

Nous vivons dans un pays où la santé et la prise en charge corporelle n’est pas valorisée. La sécurité sociale qui permet le soin à tous et qui est aujourd’hui remise en question, est une invention formidable. A côté de cela, une approche thérapeutique avec des techniques alternatives n’est que très peu prise en charge, ce qui fait hésiter de nombreuses personnes n’ayant pas beaucoup de moyens à aller vers le soin.

Néanmoins, même lorsqu’on propose des séances plus courtes et tout aussi intéressantes d’un point de vue thérapeutique, dont le prix sera tout à fait abordable, ces personnes font la moue.

Elles préfèreront sans doute se tourner vers des gens qui feront leur séance au rabais (beaucoup de praticiens ne s’en sortent pas compte tenu de tout ce qu’on demande aux auto-entrepreneurs). Avoir un salaire descend n’existe pas pour la plupart des personnes qui souhaitent vivre de leur métier de santé holistique, ce que la majorité des personnes ne comprennent pas.

Donc avant de dire « je vais aller voir ailleurs pour avoir moins cher » (ça ne me pose pas de souci, faites dont et dites moi si vous trouvez quelqu’un de compétent qui se brade, ou qui pratique sans burn out), prenez bien conscience de ce qu’est être thérapeute en libéral, et réfléchissez à vos priorités.

Si votre santé n’en fait partie, alors gobez des cachets en attendant un miracle.

Sinon, la porte des praticiens vous sera grande ouverte.

Welcome !

Prise en charge, shiatsu thérapie Lille

« Petite mise au point: le Shiatsu est devenu une profession qui nécessite à l’heure actuelle 4 ans d’études ( et plusieurs vies si l’on souhaite réellement aller plus loin).
Être auto entrepreneur c’est payer l’URSSAF à hauteur de 22% de ce que l’on gagne, c’est payer un loyer pour un local, des charges comme chaque locataire en plus de son propre logement, c’est être considéré comme propriétaire par l’état et payer le CFE tous les ans, c’est payer des formations pour s’améliorer, c’est donner de son temps pour expliquer ce que l’on fait et faire beaucoup de bénévolat, c’est aussi ne pas compter ses heures en travail perso, en com, en compta(quand on a la chance d’avoir quelques patients) et en administratifs plombant de notre beau pays.

A titre informatif 80% des indépendants sont en dessous du seuil de pauvreté (d’où la nécessité parfois d’avoir un autre job, ce qui laisse aussi moins de temps pour le reste).

Alors à tous ceux qui disent qu’une heure à 60€ c’est trop cher, prenez bien note de cela et regardez de plus près combien vous a coûté votre smartphone, vos baskets, ou votre place de cinéma pour le dernier navet à la mode.
Faites vos choix. « 

Laisser un commentaire