Le Shiatsu, en pratique, « MA » pratique

Dans la pratique, comment se passe une séance de Shiatsu ?

Tout débute par une prise de rendez-vous. Pour ma part, étant souvent occupée, je n’hésite pas à dire aux personnes de laisser un message avec leurs coordonnées sur mon répondeur afin de les rappeler rapidement.

La séance débute par un entretien. Le patient expose sa problématique et le praticien prend note, en posant des questions sur les antécédents de santé qui ont leur importance. Ses informations peuvent aussi être transmises avant la séance, afin de pouvoir établir un profil et d’avoir quelques idées sur son approche. Mais cela ne reste que des idées, car il est primordial de voir la personne afin d’établir les procédés durant la séance.

Le patient s’allonge alors sur un futon, au sol, de manière confortable et laisse agir le praticien, en se focalisant, s’il peut, sur sa respiration.

Plus le patient est détendu et confiant, plus le praticien peut travailler en bonne entente.

Ce dernier regardera, ressentira et posera les mains en fonction de ses ressentis. Car au-delà des cartes des méridiens que l’on peut avoir en tête, des blocages, le corps parle de lui-même, dans ses postures, mais aussi dans ses blocages énergétiques. Et c’est là que le Shiatsu fait opérer toute sa particularité, car le praticien se doit d’être concentré, et de tenter de sentir cette énergie bloquée afin de pouvoir intervenir et de rendre la fluidité au corps et à l’esprit du patient.

Pour les personnes en bonne santé, un Shiatsu complet par saison et demi-saison est conseillé (entre 4 et 8 par an).

Pour les personnes souffrant de pathologie particulière, je propose 3 à 5 séances rapprochées (entre 1 et 2 semaines d’intervalles), qui peuvent être complétées par des séances de thérapie verbale pour accentuer la profondeur du travail et accompagner de manière plus globale l’individu.

Puis une séance par mois pendant au moins 3 mois sera proposée pour voir l’évolution.

Alors n’hésitez plus à vous prendre en main !

Je reste à votre disposition.

Laisser un commentaire